lieux historiques Lyonnais

Découvrir les lieux historiques Lyonnais

 

S’il est une ville marquée par l’Histoire, c’est bien Lyon; 10% de la ville sont d’ailleurs classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Les différentes strates de l’Histoire se retrouvent à Lyon. Le passage des siècles se lisent dans ses influences architecturales et ses lieux archéologiques.

 

Comment organiser sa visite ? Dans l’ordre géographique ou chronologique ?

Il vaut peut-être mieux se laisser emporter par ses envies, être instinctif.
Cependant, il est important d’avoir quelques idées de visites si vous souhaitez planifier votre itinéraire.
Voici une approche chronologique de l’histoire de Lyon.

lyon

Vous pouvez encore voir des vestiges de la ville gallo-romaine, qui l’on appelait alors Lugdunum ou Capitale des trois Gaules.
Les sites archéologiques de cette époque se trouvent essentiellement sur les collines de Fourvière et de la Croix-Rousse.
Découvrez les vestiges du grand théâtre, dont la capacité d’accueil est de 10 000 personnes ! L’Odéon, quant à lui, recevait jusqu’à 3000 spectateurs.
Sur l’emplacement se trouve un musée qui permettra aux plus curieux d’entre vous d’en savoir davantage sur cette lointaine époque.
Tout le site de Fourvière fourmille de vestiges gallo-romains, comme cet autre amphithéâtre, avec un autel voué à Auguste et à Rome, où se réunissait le conseil des Trois Gaules une fois par an.
Laissez-vous surprendre par ce quartier étonnant où l’on peut encore voir quelques habitations antiques ainsi que des thermes (en particulier rue des Farges)…

Lyon à l’époque médiévale était un centre névralgique et se distinguait particulièrement dans le commerce de la soie, des épices, des livres. Il s’y tenait de nombreuses foires qui donnaient un dynamisme commercial important à la ville.
Pour appréhender le Moyen-âge local, rendez-vous dans l’actuel « Vieux Lyon ».
Il y a peu de traces de cette époque par rapport à la période gallo-romaine. Mais on en connaît suffisamment pour imaginer la ville moyenâgeuse.
Elle était entièrement fortifiée, en incluant la Presqu’île et la colline de Fourvière, mais c’est surtout sur la Presqu’île que se situait la cité médiévale). L’église est alors toute puissante (de nombreux bâtiments religieux ont été alors construits).
La cathédrale Saint-Jean est le plus ancien édifice (début de la construction en 1165), à côté on découvre une partie du mur de fortification. Au Nord de la cathédrale, promenez-vous dans le jardin archéologique. De nombreux vestiges (de l’époque médiévale et gallo-romaine) sont mis en valeur ici (classé monument historique en 1986).
Ce jardin est exceptionnel tant on y trouve de traces du passé . Par exemple, l’église St-Jean-Baptiste, située sous le transept de Saint-Jean. Des monuments de l’époque médiévale ont été construits sur des vestiges bien plus anciens et c’est pourquoi cet endroit est d’une richesse historique incomparable.
L’église Saint-Irénée a été construite sur une nécropole romaine. que l’on peut admirer dans le Vieux Lyon, comme l’église Saint-Paul, Sainte-Croix, ou l’église Saint-Georges, du XIXe.
Mais la plus belle reste la cathédrale Saint-Jean ornée par une magnifique rosace.

A partir de la Renaissance

Comment parler de Lyon sans parler de la soie et des « canuts » (les ouvriers tisseurs) ? Ils vivaient sur le plateau de la Croix-Rousse. C’est là que sont nées les « traboules », des passages couverts à travers les immeubles permettant d’aller d’une rue à une autre.
Mais, si vous ne deviez visiter qu’un lieu historique à Lyon, ce serait le quartier de la Croix-Rousse où l’Histoire affleure à chaque coin de rue.
D’abord possédé par le clergé, ce quartier est devenu la place centrale de l’industrie de la soie. Il a été aussi le symbole de la révolte des Canuts au 19ème siècle. Les immeubles où habitaient les Canuts sont chargés d’Histoire, comme la Maison Brunet ou « Maison aux 365 fenêtres » (1824) ! Les traboules sont stupéfiantes, particulièrement la cour des Voraces avec son escalier monumental (1810/1848).
La cité se développe et l’on y voit fleurir des projets architecturaux qui en font encore aujourd’hui la grandeur.
On peut penser à la place Bellecour (1715) : la troisième plus grande place de France, la basilique de Fourvière (1872)…
Enfin, n’oubliez pas que Lyon est la ville de naissance du cinéma. Le musée Lumière (du nom des deux frères inventeurs) est installé dans le manoir familial, du pur style Art déco. http://www.tanned-voyage.com/lieux-historiques-lyonnais http://www.tanned-voyage.com/lieux-historiques-lyonnaisEncore un incontournable !

Il y aurait tant à dire encore sur le patrimoine historique lyonnais. Le mieux est de se laisser emporter par l’atmosphère de cette ville particulière et d’aller « à la découverte »…

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Comments links could be nofollow free.