Moniteur au Ski

Aujourd’hui, j’accueille Jean que j’ai rencontré en Australie qui enchaîne les voyages dans les stations de ski. Je vais dans cette interview lui poser des questions sur son travail.

 

Moniteur dans une station de ski

 

Bonjour Jean, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Je m’appelle Jean, j’ai 28ans, mon métier est moniteur de ski. J’ai choisi ce métier, car j’ai grandi à côté d’Annecy dans un petit village et tous les hivers, j’allais au ski avec mes parents et c’est ce qui a créé en moi, ce désir de venir moniteur de ski pour enseigner ma passion du ski aux autres.

 

moniteur ski

 

Peux-tu nous donner ton parcours voyage ?
J’ai beaucoup travaillé pendant les périodes d’hiver, car c’est à ce moment-là que les activités hivernales sont les plus fortes. J’ai travaillé pendant une saison hivernale dans le Victoria en Australie dans les montagnes il y a 2 ans. L’année d’avant, j’étais au Canada à Whistler pour la saison d’hiver et aussi pour les Jeux olympiques de 2010. Ce fut un rêve de gamins que j’ai réalisé. J’ai aussi pour plan de travailler à Sotchi en Russie pour les prochains Jeux olympiques d’hiver. Avant mon voyage au Canada et depuis deux ans, je suis moniteur de ski en station et j’ai travaillé pour des sites tels que le séjour de ski du nord au sud tous les hivers à la Plagne et aux Alpes d’huez en France.

 

Peux-tu nous parler de ton quotidien d’instructeur de ski en France ?
J’ai 5ans d’expériences en France en tant moniteur de ski. Ce qu’il faut avoir comme qualité pour faire ce métier est d’être à l’écoute, il faut aussi savoir rassurer les gens. Il faut aussi avoir l’œil partout pour surveiller les élèves.
Je prends toujours du plaisir depuis que j’exerce ce métier à partager et apprendre à skier aux gens. Il est toujours sympa de revoir les collègues les années suivantes. On est comme une petite famille, mais en fin de compte en fin de saison chacun fait son chemin.

 

Peux-tu nous raconter un peu les coulisses des stations de ski ?
Ça dépend des années et des gens avec qui vous travaillez sur place, mais c’est souvent très animé, mais avec le temps on se calme, car le lendemain on a la responsabilité d’un groupe. En temps que moniteur, on a souvent du succès avec les élèves, mais j’ai aussi ma copine qui est monitrice dans une autre école que j’ai rencontrée aux alpes d’huez, il y a 6ans. On travaillait à cette époque dans la même école.

 

Alpe-dHuez F

 

Quelques choses à rajouter ?
Il y a de nombreuses opportunités de travail lors de la saison d’hiver, si vous souhaitez travailler en France pendant 6 mois puis voyagé les 6 autres, faire un travail saisonnier peut être un compromis qui pourrait vous plaire.
Merci pour l’interview.

2 Comments

  1. Intéressant si l’on a un petit budget et que l’on veuille associer plaisir, service et voyage. En tout cas, les petits “boulots saisonniers” sont aujourd’hui recherchés à l’avance aussi autant déjà envoyer son CV avant la saison!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Comments links could be nofollow free.